Jens Uffe Rasmussen

"Le sens des couleurs de Jens Uffe Rasmussen et sa grande sensibilité à la nature impreignent toute son œuvre."

Weilbach, Dictionnaire des artistes danois, 4e édition


Par  Lise-Lotte Blom, historienne d'art.

Le peintre et graveur Jens Uffe Rasmussen est depuis les annèes 70 un artiste reconnu, et il travaille dès le début à mettre en évidence sa conception de l'image. Les premiers travaux exposés, des litographies noires et blanches, avaient des personnages comme motif. On voit dans ces compositions, souvent très rigoureuses, comment l'artiste utilise des jeux de lumière et d'ombre pour donner un air sculpturel à des corps ou des visages humains.

En 1975, lorsque Jens Uffe Rasmussen s'installa sur l'ile de Fionie, se rapprochant ainsi de la mer et de la côte, la nature devint une source constante d'inspiration. Premièrement, il se mit à peindre plus; deuxièmement, la couleur prit le dessus. Ceci se voit clairement, par exemple, dans les nombreuses aquarelles qu'il effectue dans la nature même, mais aussi dans les peintures à l'huile où les couleurs douces et claires sont en harmonie avec des couleurs expressives et dynamiques. On voit toujours des personnages ou l'idée d'un personnage, mais qui se confondent maintenant avec le paysage.

Dans les aquarelles on ressent très fort la nature. L'observateur est sensible au changement de couleur de la mer: du bleu clair brillant au bleu noir foncé et il lui semble entendre le bruit des vagues ou le chant des oiseaux et même leurs cris.

Les peintures ont une forte matérialité, quelques-unes sont figuratives et on voit nettement une ligne d'horizon, un voilier, un couple d'oiseaux ou quelques personnes, alors que d'autres peintures sont des compositions de formes et de couleurs, mais toujours avec la NATURE comme source d'inspiration.

Ces dernières années Jens Uffe Rasmussen a réalisé plusieurs oeuvres de décoration, toutes montrent bien sa faculté de se familiariser avec le caractère particulier de l'endroit à décorer. Ceci est très important pour les spectateurs qui ne se seraient peut-être pas arrêtés, pour se laisser inspirer par la multiplicité de la nature.

Par  Lise-Lotte Blom, historienne d'art.

.


 

Il y a quelques annèes lorsque je réalisai un collage en verre pour décorer une salle de pas perdus, il y avait 2 éléments qui différenciaient ce travail de la peinture et de la lithographie. Le premier était l’incroyable puissance des couleurs qu’il y a dans le verre et l’autre, l’obligation de travailler avec des formes pures.
Quelques années auparavant j'avais travaillé avec la répétition de motifs dans la peinture de façon à obtenir des effets de dessins répétitifs.
Durant la réalisation de ce collage de verre j’ai continué les répétitions, mais aussi utilisé des superpositions de motifs.
Cette œuvre est placée juste derrière une passerelle de façon à ce que cette passerelle s’y reflète, amenant ainsi de nouveaux motifs répétitifs.Les croisillons des fenêtres du plafond se mirent sur le verre des fenêtres autour des mosaïques.Ces effets de miroir donnent des combinaisons de motifs infinies.
De cette façon  le collage et les couleurs de toute la maison sont liés avec les fonctions dans la maison.
Les formes précises et les couleurs pures avec lesquelles je travaillais alors, firent que le moindre décalage de ligne ou de couleur prenait un effet important, justement à cause de cette simplicité même.
Cela me donna ,à nouveau, un tas de possibilités d’inspirations de tableaux, que j’ai continué à utiliser ensuite dans la peinture à l’huile.
Cela s'est développé ensuite à des compositions uniquement de formes et couleurs.
Cette forme simple s’est ensuite montrée applicable à un nouveau travail décoratif. Cette fois-ci, j’avais un auditorium à décorer en céramique. J’ai dessiné un dessin comprenant deux figures géométriques en forme d’ailes. C’était facile de dessiner ces figures simples dans les liaisons du mur. Ces dessins qui sont ainsi incrustés dans la façade sont exécutés en briques vernies de cinq différentes nuances de blanc. Ces formes en vagues blanches rappellent la mer qui se trouve juste derrière les batiments.
Les différences de niveaux et la pureté des couleurs employées dans cette œuvre viennent  encore de ma peinture, et c’est dans la peinture que je continue de rechercher les possibilités d’espace et de matière dans les couleurs.
Les motifs où je prends mon inspiration restent les mêmes depuis quelques années: les plages de la mer autour des îles de Fionie et les oliveraies dans la terre ocre de Provence.
Une question me fascine: comment un tableau peut-il à la fois raconter quelque chose et avoir sa propre existence?

Jens Uffe Rasmussen


Nature, couleurs, structure

Pendant sa carrière de plus de 40 ans Jens Uffe Rasmussen s’est fait remarquer dans le domaine de la peinture aussi bien que dans les aquarelles, l’art graphique et avec le temps aussi avec un grand nombre de décorations. Il a également publié plusieurs livres.

Après un début de carrière où l’homme était le thème dominant la nature a été la source d’inspiration principale depuis les années 80.

Ici au Danemark la plage, la vue sur l’archipel au sud de la Fionie et la forêt ont fait partie de ses motifs préférés, mais en France le pays du vieux maître Cézanne en Provence avec des localités comme Fox-Amphoux et le Roussillon avec sa terre d’ocre ont fait un contrepoids coloriste aux couleurs danoises un peu froides. Assez récemment Paris fait partie du terrain artistique de Jens Uffe Rasmussen. Ici il a travaillé avec des lithographies avec comme résultat de beaux livres.

La précision topographique n’est pas un but pour Jens Uffe Rasmussen. La nature est son point de départ, mais il sort le paysage de sa réalité physique et crée une autre réalité en huile sur la toile, loin de la traditionnelle peinture de paysage.

Dans ses œuvres la nature devient vue et jeu de couleur, structure, composition. Traits, barres et champs de couleur communiquent et glissent visuellement sur le tableau. Le paysage originel est transformé en abstraction. Chaque nuance est modulée en l’intensité et la valeur juste qu’il faut pour que l’œuvre réussisse’. L’huile n’est pas grasse et brillante, la surface est sèche et légèrement rustique, elle peut presque avoir le caractère de fresque, une technique qui captive notre artiste profondément.

Le spectateur peut voir les tableaux soit comme des paysages postmodernes, soit comme des surfaces nonfiguratives de leur propre droit où la couleur avec ses possibilités de créer spatialité et matérialité joue un rôle déterminant.

Depuis les années 90 Jens Uffe Rasmussen a crée un grand nombre de décorations. Elles sont très diverses aussi bien quant aux formes qu’aux matériaux, mais souvent il utilise le verre ce qui donne des impressions très fortes de lumière et de couleur. Dans une grande décoration pour la section science du lycée de Midtfyns Gymnasium (2011) l’artiste a eu recours aux fresque, verre et tuyaux au néon dans une interprétation artistique de la photosynthèse. 

Dans ses œuvres Jens Uffe Rasmussen économise les moyens. C’est un art tranquille sans les grands  éclats. On sent une profondeur, une sensibilité authentique poétique et discrète. Elle est contrebalancée par un tempérament artistique qui maîtrise le subtil équilibre entre la sensation et la vue d’un côté et l’image et l’abstraction de l’autre.

Preben Winther

 

Tlf: +45 24252544 E-mail: jur@jensufferasmussen.dk